Les concerts d’hier………………

-7 Mai 2019:  le Te Deum de Charpentier et le Te Deum de Lully en la cathédrale de Chartres,

Le Chœur et Orchestre Philharmonique International dirigé par Amine Kouider, “artistes de l’UNESCO pour la paix” a célébré le 40ème anniversaire de l’inscription de la cathédrale sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

tedeum-0311-affiche11194

Ont été interprétés deux vibrants Te Deum, chefs-d’oeuvre de deux compositeurs géniaux du XVIIème siècle français : Marc-Antoine Charpentier et Jean-Baptiste Lully. Composés pour les fastes de la cour de Louis XIV, ces deux chants de louange à Dieu sont aussi des chants de fête. Ces Te Deum sont réunis ce soir-là, pour un double anniversaire, car à celui de l’inscription de la cathédrale s’ajoute le 30ème anniversaire de la création de l’Association des Amis de la Cathédrale. Il fallait vraiment découvrir ces œuvres, celle de Charpentier, musicien effacé et celle de Lully en pleine lumière royale.

Le public ne s’y est pas trompé et est venu en nombre à la cathédrale.

———————————————————————————————————————————

Représentations de Nabucco, de Verdi, à La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt.

nabucco-a6flyer_001Samedi 19 et dimanche 20 janvier 2019.

Un public enthousiaste et nombreux, pour ces deux concerts, nous étions “encore” à guichet fermé

Nabucco, un mélodrame ?

Ismaël et Fenena s'aiment mais leurs pays s'affrontent.

Le jeune homme est le neveu du roi de Jérusalem, la jeune fille est la fille de Nabucco, roi de Babylone. Cette dernière est retenue en otage par le grand-prêtre des Hébreux. De son côté, Nabucco, vainqueur implacable, retient les juifs en esclavage, tandis qu'Abigaïlle sa fille illégitime s'empare du pouvoir…. Amours impossibles, violences et trahisons s'enchainent.

Verdi souligne ces multiples rebondissements par une partition ferme et vigoureuse qui sait intensifier chaque situation dramatique. Vocalises aigües, accents martiaux se succèdent.

Mais les passages les plus émouvants restent ceux qui soulignent la détresse d'un peuple en exil.

Ces mélodies immortelles confiées au chœur sont, pour lui celles des italiens sous domination autrichienne. Au-delà, elles soulignent l'espérance de tous les exilés, de tous les asservis.

Le fameux Va pensiero devient l'hymne intemporel de tous ceux qui rêvent de leur patrie «  si belle et perdue ».